17 abr. 2008

Tocqueville

Au-dessus de ceux-là s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, prévoyant, régulier et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance; il aime que les citoyens se réjouissent pourvu qu'ils ne songent qu'à se réjouir. Il travaille volontiers à leur bonheur; mais il veut en être l'unique agent et le seul arbitre; il pourvoit à leur sécurité, prévoit et assure leurs besoins, facilite leurs plaisirs, conduit leurs principales affaires, dirige leur industrie, règle leurs successions, divise leurs héritages; que ne peut-il leur ôter entièrement le trouble de penser et la peine de vivre?
 
De La Democracia en America.

1 comentario:

Bía. dijo...

oyeeeee, hombre de mundo!
que no todos somos políglotas :D
Pero gracias por el mail de ayer, aunque tampoco todos nos llamemos "Lola" :p

Bea.

pd: ¿no podrías quitar esa "prueba de discapacidad" para hacer comentarios a tu blog? es que no todos somos como tú, que no distingues la "n" de la "ñ" :D